Les artistes associées

Alice Lambert

Cofondatrice, chorégraphe, danseuse

Fanny Pouillot

Cofondatrice, danseuse

Lucie Palazot

Cofondatrice, chorégraphe, danseuse

Bios

Alice, Lucie et Fanny vivent la danse comme un art social, geste poétique de résistance, créateur de lien, positionnant l’humain et le corps au centre de leur pratique artistique; une pratique qu’elles explorent de façon collective et collaborative.

Depuis la création du Collectif Parade en hiver 2020, elles ont créé plusieurs ateliers de pratique à la danse et d’éveil à la chorégraphie dans le but de développer la créativité et l’imaginaire auprès d’un public amateur. Ces ateliers ont été conçus et réalisés dans le cadre du projet L’ENVOL, conte poétique dansé une création jeune public dont la première a été présentée au Festival de Royaumont en septembre 2023.

Alice Lambert

danseuse, chorégraphe et enseignante ///

Née à Lyon où elle découvre la danse moderne, classique et contemporaine en école amateur, Alice étudie la philosophie (phénoménologie), l’anatomie fonctionnelle et les pratiques du mouvement à l’Université de New York. Elle travaille avec Eiko Otake (danse butoh), Leslie Satin (Post-Modern Dance), Crystal Pite (Polaris 2015) et Anabella Lenzu (danse-théâtre). En 2018, elle rejoint le jeune ballet Edge (The Place), pour trois nouvelles créations de Hagit Yakira, Jorge Crecis et Fabio Liberti qui tournent à travers l’Europe, et reçoit son Master à la London School of Contemporary Dance. En 2020, son expérience au Malawi nourrit ses envies de transmission et de rencontre des publics. De retour à Lyon, elle cofonde le collectif Parade pour associer à la performance un travail interdisciplinaire de pratique, de création et de réflexion auprès des jeunes, des personnes âgées, amateurs et professionnels.

Diplômée d’État en danse contemporaine, elle enseigne au centre de formation Désoblique (Lyon), et mène des actions culturelles avec la Maison de la Danse de Lyon et le Centre National de la Danse (parcours Constellations), en collège/lycée et en Ehpad. Convaincue du potentiel de la danse dans un monde en crise, elle intervient au Pink House Festival pour animer des conférences/tables-rondes. Elle lance les « Mardis Mouvants », sessions d’impro/jams et débats-mouvants mensuels pour les artistes lyonnais.

En 2022, elle participe au Labo Chorégraphique #3 de Royaumont sous la direction d’Hervé Robbe.

À travers la performance, l’enseignement et la création, elle s’intéresse à la danse comme un moyen de prendre conscience de soi, se sentir en vie, appréhender son environnement, et créer du lien social. Le travail de la spirale, la suspension, des regards, de l’unisson comme élan collectif informent sa pratique aussi bien que l’improvisation, la poésie et l’humour.

Elle co-chorégraphie le spectacle jeune public « L’envol », crée le solo « Jour Off » pour le festival Fête Comme Chez Vous 2023 et la pièce « La terre se nourrit d’empreintes » pour seize danseurs en formation professionnelle à Lyon en 2024.

Elle danse à l’Opéra de Lyon en 2021 et 2022, avec la Cie Projet Total (Nuits Blanches 2023), et avec la Cie Matière Mobile depuis 2022.

Fanny Pouillot

danseuse, interprète ///

D’origine normande, Fanny a été formée en Grande Bretagne à la Northern School of Contemporary Dance (Leeds), London Contemporary Dance School (Londres, jeune ballet Edge) et au Conservatoire Supérieur Musique et Danse de Lyon. Depuis 2018, elle poursuit sa carrière en freelance. Elle a travaillé au Royaume-Uni avec Vanessa Grasse, Ruby Portus (Sadler’s Wells Young Associates), Vivian Triantafyllopoulou et Jorge Crecis. En 2020, elle cofonde le Collectif Parade.

Fanny travaille en ce moment régulièrement en France avec les compagnies In Fine et Lève Un Peu les Bras en danse aérienne, la chorégraphe Marie Gourdain (cie Matière Mobile) et la compagnie La Croisée des Chemins (spectacles très jeune public).

Diplômée en 2018 de l’Ecole de Management de Normandie, elle travaille comme chargée de production pour des compagnies de danse, notamment Towards Vivencia (Jorge Crecis) et Compagnie In Fine.

 

Lucie Palazot

danseuse, chorégraphe ///

Diplômée d’un double master en danse contemporaine à London Contemporary Dance School (LCDS-The Place 2020) et de management culturel à Toulouse Business School (TBS 2015), je nourris ma pratique artistique de multiples rencontres dans les secteurs des arts numériques, du spectacle vivant et l’audiovisuel.

Mon cursus à Londres m’a permis d’explorer la danse à travers différentes disciplines (vidéo, technologies) ce qui a fortement marqué ma façon d’aborder la chorégraphie, intégrant à la création la rencontre de plusieurs arts, cherchant à provoquer des hasards heureux, jonglant entre le figuratif et l’abstraction dans un univers poétique et sensible. L’acte de création chorégraphique est avant tout pour moi la construction d’une multiplicité de rencontres provoquées ou fortuites et le public en est le témoin privilégié.

En parallèle des activités du collectif Parade, j’ai collaboré avec l’artiste chorégraphique Alka Nauman basée Pologne avec qui j’ai créé deux pièces : TANZ2324 (2020), INTERLUDE21 (2021) présentées à Varsovie à Warsaw Bauhaus Foundation – Curie City Gallery, Chopin Concert Hall University of Music and Zacheta National Gallery, pièces portées par le collectif Parade. En 2022, lauréate des programmes Labo chorégraphique et Opus#2 portés par Hervé Robbe à l’Abbaye de Royaumont, j’ai pu y développer L’AVVENTURA, maquette chorégraphique et musicale réalisée en collaboration avec le compositeur Jacopo Greco d’Alceo du CNSM de Lyon et les trois danseurs: Charles Noyerie, Florent Brun, Manon Bonnet.

Depuis 2023, je développe des projets d’action culturelle autour de la création chorégraphique auprès d’un public de collégiens avec la Cie Les Yeux d’Elsa, Cie AYA, Le MEME Ensemble et Parade. Je transmets également ma pratique de danse contemporaine pour les adultes à Paris.

En tant qu’interprète, je travaille avec les Cie Les Yeux d’Elsa, Cies Osmium & RO / ZE, Alka Nauman, précedemment avec Joe Moran, Florence Peake, Eve Stainton, Julien Desplantez. Lauréate de la bourse ADAMICA – Micadanse pour l’année 2021.